Retour
Une journée aux Archives de Foix : conclusion provisoire
 


Note marginale sur l'acte de naissance de Marie MAURY CARAIL

Je rentre donc chez mes beaux-parents avec un tas de questions à poser et de données à trier...

 

Fouille des mémoires

J'ai donc toujours ce doute sur le prénom du père de Lucien : Bernard, François, les deux ?

Virginie BONNEL me paraît être la soeur de Lucien, mais sur leurs actes de naissance le prénom du père n'est pas le même (Bernard pour Virginie et François pour Lucien). Il semble qu'elle est restée à Celles avec son mari Joseph CLERC alors que Lucien est parti vivre dans l'Aude, à Ladern-sur-Lauquet. Or je sais qu'il reste de la famille à Celles, nous en avions déjà parlé, mais sous quel nom ? La réponse est immédiate, Colette - la maman d'Agnès - me dit qu'ils s'appellent CLERC et pense que leur mère était une soeur de Lucien : ça colle avec mes suppositions ! La grand-tante d'Agnès, Rosette, se rappelle même du prénom : Virginie. Je demande si on sait dans la famille si Lucien BONNEL a perdu son père très jeune, mais cela ne fait pas partie de la mémoire familiale.

Un autre souvenir resurgit : les BONNEL et les MARROT de Ladern seraient cousins par un remariage de Marie MAURY CARAIL : c'est bien ce qui est écrit sur son acte de naissance, en note marginale : "mariée à Saurat le neuf janvier 1900 avec Marrot Baptiste Caillauvet de Saurat". Si je peux obtenir cet acte de mariage, j'aurai encore des indices sur Bernard/François BONNEL. Rosette me confirme ce mariage, mais pense que c'était le premier, ce qui contredit la note marginale, à fouiller donc. Colette en saura un peu plus le jour suivant chez les MARROT : leur ancêtre Adrien MARROT était bien le demi-frère de Lucien BONNEL après le remariage de sa mère Marie MAURY CARAL avec Baptiste MARROT.

Il y aurait aussi cousinage avec les BLAZY... Tous des noms que j'ai lus et relus sur les registres des AD de Foix. André - le papa d'Agnès - interrogera le lendemain André BLAZY, 87 ans : il se rappelle de peu de choses, mais une fouille dans ses divers actes et papiers indiquent que son père Ferdinand BLAZY est originaire... de Saurat ! Il se souvient cependant de la tante Jeanneton, chez qui vivait Lucien BONNEL à son arrivée à Ladern en 1920. Nous en reparlerons...

Un dernier souvenir revient en mémoire de mes beaux-parents : Lucien BONNEL et son épouse Marie SYLVESTRE seraient aussi cousins plus ou moins éloignés, ce qui m'étonne, car les SYLVESTRE sont originaires de Puivert et vivaient à l'époque à Ladern puis à Leuc.

Cela me fait plusieurs cousinages à confirmer. Ca tombe bien, les liens de parenté à retrouver, j'adore ça !

Toutes ces informations glanées dans les mémoires familiales ne font que confirmer mon hypothèse : Bernard BONNEL et François BONNEL sont très sûrement la même personne, mais il m'en faudrait tout-de-même une preuve !

 


Georges BONNEL époux Anne GALY

|

Julien BONNEL époux Angélique BLAZY FOURETTES

|

François BONNEL époux Marie MAURY CARAIL

|

Lucien BONNEL époux Marie SYLVESTRE

|

Henri BONNEL époux Marie Jeanne AMOUROUX

|

Colette BONNEL épouse André SOFFIATI

|

Agnès SOFFIATI épouse Christophe MONIE


Henri BONNEL (1920-1987)
Lien direct sur Geneanet vers Henri

Analyse des données : de multiples croisements !

J'ai pris de nombreuses photos et notes durant cette journée, il me faut maintenant tout relire, tout rentrer dans l'ordinateur et mon logiciel de généalogie et y réfléchir plus tranquillement.

Je vous rappelle l'arbre que j'ai obtenu après ma journée de recherches :

cliquer pour consulter en plus grand
Arbre ascendant 5 générations de Lucien BONNEL

Comme on peut le constater, le couple Jean BLAZY et Marguerite MARROT apparaît deux fois (d'où les rappels sur l'arbre avec les lettres a et b) : ce sont les grands-parents maternels de Bernard François BONNEL et de son épouse Marie MAURY CARAIL : Bernard et Marie sont donc cousins germains ! Mais comment ce mariage a t'il pu se faire ? Rien n'est mentionné sur les publications des bans ou sur l'acte de mariage sur une éventuelle dispense de consanguinité.

Un des avantages du logiciel de généalogie est que si vous ajoutez un nouvel individu, il sera comparé avec tout individu déjà référencé, pour éviter les doublons. Quelle n'est pas ma surprise quand je m'aperçois qu'au moment d'ajouter les grands-parents maternels de Lucien BONNEL, Bernard MAURY CARAIL et Mariette BLAZY FOURETTES, ils sont déjà dans mon logiciel ! Ce sont aussi les grands-parents de Marie SYLVESTRE, l'épouse de Lucien ! Ainsi, alors que les parents de Lucien sont cousins germains, il a lui aussi épousé sa cousine germaine ! Etait-ce une habitude familiale, ou régionale ? Pour le moment, c'est un mystère. En tout cas, la légende familiale du lien de parenté entre Lucien BONNEL et Marie SYLVESTRE, quoique floue, était bien vraie, et pour cause, ce lien aurait dû normalement rendre leur mariage impossible !

Vous pouvez consulter l'arbre complet d'Henri BONNEL, fils aîné de Lucien et Marie et grand-père d'Agnès en cliquant sur l'aperçu ci-dessous :

Cliquer pour voir l'arbre plus lisible en fichier pdf
Aperçu de l'arbre ascendant 6 générations d'Henri BONNEL

Deux branches identiques ne sont pas répétées : celle de Bernard MAURY et Mariette BLAZY et celle de Jean BLAZY et Marguerite MARROT. Tiens, des BLAZY et des MARROT encore ! Ce serait bien de monter une voire deux générations encore, notamment les BONNEL et les MAURY CARAIL où je ne suis pas monté jusqu'à la huitième génération...

 

De nouveaux actes, enfin des preuves ?

Je me suis rendu aux archives départementales de Carcassonne pour photographier des recensements de Ladern-sur-Lauquet. Je voudrais éclaircir l'arrivée des ancêtres d'Agnès venant de l'Ariège et de Puivert ; j'en reparlerai dans un prochain article car j'ai encore du travail de ce côté-là.

J'ai demandé à la mairie de Celles par mail s'ils pouvaient m'envoyer l'acte de mariage de Virginie BONNEL (soeur de Lucien) et de Joseph CLERC. Le maire a eu la gentillesse de me le scanner et me l'envoyer par retour de mail, en prenant la peine de me téléphoner pour vérifier que c'était bien l'acte que je voulais ! Je suis entré dans des mairies où les employés étaient loin d'être aussi serviables (non, je ne dirai pas lesquelles !), même si en général je suis très bien accueilli. Sur cet acte du 16 octobre 1922, le père de Virginie est nommé Bernard (on y précise qu'il est décédé, mais pas la date du décès) : c'est le même prénom que sur l'acte de naissance de Virginie, peut-être parce que c'est justement cet acte qui sert à rédiger l'acte de mariage. Dommage, j'aurais préféré François pour avoir enfin la preuve que je recherche ! Comme dans l'acte de mariage de son frère Lucien, il est écrit que leur mère Marie MAURY vit à Pamiers, mais pas si elle y vit avec Baptiste MARROT ou si elle est à nouveau veuve.


Extrait de l'acte de mariage de Joseph CLERC et Virginie BONNEL

J'ai ensuite encore une fois sollicité l'association du fil d'Ariane, qui se charge d'effectuer des recherches généalogiques, à condition de formuler une demande précise et de donner un maximum de renseignements : ils ne vont pas créer votre arbre généalogique à votre place ! Je leur ai donc demandé deux documents pour lesquels je ne pouvais attendre jusqu'aux vacances de Pâques.

Pour commencer, ils m'ont photographié l'acte de mariage de Marie MAURY CARAIL avec Baptiste MARROT. Je pense qu'avec cet acte, j'ai quasiment la confirmation que je voulais : il y est dit que Marie MAURY CARAIL est veuve de François BONNEL (avec sa date de décès indiquée) alors que sur son acte de mariage de 1890, son époux est prénommé Bernard BONNEL. Dans les deux actes, la date de naissance et les parents de Marie sont écrits et identiques, il s'agit bien de la même (elle ne peut pas avoir de soeur jumelle, je l'aurais vu dans le registre des naissances de Saurat). La seule possibilité pour que Bernard et François BONNEL soient deux hommes différents serait que Bernard soit décédé après la naissance en mars 1891 de Virginie et que Marie se soit remariée avec son frère François avant la conception de Lucien, né en mars 1893 ! Cela me paraît hautement improbable.


Extrait de l'acte de mariage de Baptiste MARROT et Marie MAURY

Je leur ai aussi demandé de chercher mention du décès de François BONNEL (survenu le 23 mai 1893) dans les tables des successions et absences de l'enregistrement. Normalement, tous les décès y sont consignés et il y est précisé si une déclaration a été faite. J'ai déjà dit dans l'article précédent que j'avais déjà recherché cette déclaration dans le registre 3Q des mutations par décès, mais je préfère vérifier. J'ai reçu hier les photos et il semble que la déclaration a été faite par Marie MAURY CARAIL à deux dates différentes : le 14 octobre 1893 et le 6 mars 1894 (il y a parfois des rectifications ou des ajouts aux déclarations), cette déclaration portant le numéro 11470 du tome 20, j'aurais donc dû la trouver dans le registre des mutations par décès ! Il semble aussi que le 5 janvier 1894, il a été établi que François ne possédait rien qui fût légué. Je vais demander de nouveau au fil d'Ariane de chercher la mutation par décès que j'ai dû rater.

 

Les futures recherches

Je pense me rendre de nouveau aux A.D. de Foix aux vacances de Pâques, j'ai de multiples points à éclaircir.
- je compte rechercher les enfants de Marie MAURY CARAIL avec Baptiste MARROT CAILLAUVET, sûrement à Saurat ;
- je consulterai les recensements de Saurat ;
- je rechercherai moi-même dans les registres 3Q la mutation par décès de François BONNEL, pour savoir comment j'ai pu le rater la première fois ;
- je fouillerai de nouveau les registres militaires pour François BONNEL ;
- j'essaierai de compléter les générations BONNEL et MAURY CARAIL avec l'état-civil ;
- je regarderai s'il existe des dispenses de consanguinité dans les registres de la série G pour les mariages entre cousins germains (merci à Brigitte VERN pour ce conseil, je ne connaissais pas cette série).

Je vais démarrer un article sur les BONNEL et notamment ce que je peux reconstituer de la vie de Lucien arrière grand-père d'Agnès. Ce sera peut-être fait la semaine prochaine.
Je compte démêler aussi les différents liens de parenté entre les BLAZY, BONNEL et MARROT de Ladern et essayer de tracer une chronologie de leur arrivé à Ladern-sur-Lauquet, mais ce ne sera qu'après ma visite à Foix.

Je n'en ai pas encore fini avec cette branche de la famille d'Agnès, il y aura d'autres articles au fur et à mesure de mes progrès, alors à bientôt !

 

Retour